ELECTRICITE 2

 Les unités électriques:

 

Aujourd’hui, l’ensemble des unités est adapté au système internationale dit SI.

  • l’ampère :

c’est l’unité d’Intensité électrique qui doit son nom à AMPERE  , dont on peut visiter un musée à Poleymieu, au Nord de LYON

cette unité détermine le débit des électrons qui circulent dans le circuit.

 

  • le volt :

c’est l’unité de différence de potentiel qui doit son nom à VOLTA

cette unité détermine la vitesse à laquelle les électrons circulent dans le circuit.

 

  • l’ohm :

c’est l’unité de résistance qui est liée au nom de OHM , né en BAVIERE en 1789, qui a établi la loi dite d’Ohm : U = RI

 

  • le Coulomb :

c’est l’unité de quantité qui est fournie par  un courant d’intensité 1 Ampère qui passe pendant une seconde ; ainsi 1 Ah ( ampère heure) vaut : 3600 Coulomb

La  charge électrique  d’un électron est exprimé en Coulomb et vaut : 1.6 x 10-19   

 

 

 

Les unités découlant de l’électricité:

  • le watt :

c’est l’unité de puissance qui correspond à 1 joule par seconde

  • le Joule :

c’est l’unité de travail qui correspond à une force de 1 N qui déplace son point d’application de 1 mètre.

le kw   = kilowatt = 1000 watt

le kwh , unité d’énergie  encore appelée unité de travail 

1 kwh = 1000Joule /s  x 1 heure soit 1000 joule/s  x  3600 secondes 

           = 3 600 000 Joules = 3.6 MJ

le cheval vapeur ( puissance exprimée en chevaux) : 1 cheval   = 736 watts.

Les relations ou formules électriques:

Les formules :

Q = I  x t

U = R x I

P = U x I donc :   P = R x I²

R = R1 + R2 en série

1     =  1    +  1  

R       R1     R2       montage parallèle

 

P(W)  =  U(V)  X  I(A)

donc

I = P / U     et     U = P / I


Watt   et/ou   Volt-Ampère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matériel de mesure électrique :

  • Un Voltmètre :

Mesure la différence de potentiel (tension) entre 2 points de circuit , s’exprime en Volt.

  • Un Ampèremètre :

Mesure l’intensité du courant électrique ; s’exprime en en Ampère.

  • Un Ohmètre :

Mesure la valeur de la résistance entre 2 points ; s’exprime en Ohm.

  • Un multimètre :

Est un appareil capable de mesurer plusieurs grandeurs électriques à savoir celles-ci dessus :

Š        une tension électrique qui s’exprime en Volt (V) dans ce cas le multimètre est utilisé en Voltmètre.

Š        une intensité électrique qui s’exprime en Ampère (A) dans ce cas le multimètre est utilisé en Ampéremètre.

Š        une résistance électrique qui s’exprime en Ohm (Ώ) dans ce cas le multimètre est utilisé en Ohmmètre.

Un multimètre peut aussi mesurer certaines de ces grandeurs en courant continu (DC) ou en courant alternatif (AC).

  • Contrôleur d'installation Electrique :

est un appareil qui permet de contrôler l'installation électrique d’un bâti et mesure la terre:


- Vérification du raccordement à la terre
- Repérage de la position de la phase
- Vérification de la conformité du branchement 230V
- Mesure de la résistance de terre
- Contrôle de la continuité des masses

exemple d’appareils à ce jour , dans le cadre du diagnostic et de la norme 16 600:

 

marques à connaître  ……..

METRIX groupe CHAUVIN ARNOUX

Metrix,   MX435C

Mesures selon EN 61557, NF C 15-100, VDE0100...
Isolement: 0,5 à 199,9MOhm sous 500VDC.
Terre 3P: 0,10 à 1999Ohm par méthode traditionnelle des 2 piquets auxiliaires.
Continuité: 0,10 à 19,99Ohm (I>200mA)avec bip sonore.
Test différentiel: 30mA/500mA/650mA, Mode impulsion 1 x Idn.
Courant et courant de fuite jusqu'à 200A par pince.
Tension: 0 à 600VAC.
ATTENTION POUR LE DIAGNOSTIC ELECTRIQUE SELON XP C 16 - 600 ce produit n'est pas complet

 

Marque : Catu
Ref. fabricant : KIT-ALL-16600

Kit complet 100% conforme XP-C 16-600 comprenant:
- Mesureur de terre par méthode des piquets (PRT-100/2)
- contrôleur de différentiels CATEX DT-150 calibres 30/300/500/650 mA,
- mesureur de terre et de continuité CATHOM DT-300 équipé d'un cordon prolongateur de 7 m avec sa pointe de touche,
- Contrôleur d'isolement DT-500 et ses accessoires
- Voltmètre
- Mètre ruban de 3m de longueur
- carnet de 30 feuillets détachables de rapports de diagnostics.
- Valise de transport.
- Manuel d'instructions XP C 16-600.
- Perchette de contact pour travaux à distance 0.80m.
- Cordon pour intervention sur les tableaux BT: 2 pointes de touche, 1 pince crocodile.

 

 

JURITEC  utilise  CATU

 

 

Le Consuel :

Le diagnostic prévu dans le cadre de l’exercice de la profession , ( 16 –600 ) n’a rien à voir avec un contrôle tel que le consuel ; ce paragraphe n’est présenté que pour mémoire….et dans le cadre de cours autres que ceux liés à la profession de   «  diagnostiqueur immobilier »

CONSUEL : Association loi 1901 créée en 1964 et accréditée par le COFRAC, (Comité Français d’accréditation), comme organisme de contrôle.

Le terme CONSUEL est l'abréviation de COmité National pour la Sécurité des Usagers de l'ÉLectricité.

Le Comité National de Sécurité des Usagers de l'Électricité est chargé de vérifier la conformité de votre installation par rapport aux normes en vigueur

 

La demande de CONSUEL est à faire :
- A l'achèvement des travaux d'électricité
- 20 jours au moins avant la date probable de mise sous tension
- par une demande d'attestation de conformité auprès du bureau du consuel   (indiqué dans la notice de pose fournie).

Coût :  : 100 Euros    (comprenant la visite de l'inspecteur).
Si le contrôle devait être négatif, deuxième visite de l'inspecteur :
Vérification de mise en conformité : 150 Euros 

Le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité est un organisme vérificateur des installations électriques des habitations neuves ou entièrement rénovées.

Le terme "Consuel" désigne communément le vérificateur qui vient chez vous pour vérifier les travaux et délivrer un certificat.

Le Consuel a été créé pour contrôler toutes les installations, qu’elles soient réalisées par un professionnel ou par le particulier lui-même. Les travaux effectués par un professionnel sont contrôlées dans environ 30 % des cas, les installations de particuliers sont systématiquement contrôlées

Les attestations de conformité délivrées par le "Consuel" sont remplies par les installateurs eux-mêmes, sous leur responsabilité. Les contrôles ne portent que sur un pourcentage des maisons individuelles équipées par des professionnels. Ils sont en revanche systématiquement dans les immeubles collectifs, les lotissements et pour toutes les installations réalisées par des non professionnels.

Le taux de contrôle est en moyenne de 30 logements sur 100

Les normes pour l'électricité définissent les caractéristiques générales des installations, des couleurs et sections de fils et des tubes à utiliser, la nature et les calibres de protection des différents circuits.

Elles décrivent les règles relatives au matériel, à leur utilisation et à leur mode de pose.

Récapitulatif des contrôles effectués par le Consuel………………….

Mesure de la prise de terre :

·   La mesure de la prise de terre doit être inférieur à 99 ohms.

Contrôle de la section du conducteur de terre :

·   Généralement du cuivre nu de 25 mm².

Borne principale de terre :

·   Vérification  du nombre de liaison équipotentielle principale et la section de celle-ci.

Contrôle de la liaison équipotentielle principale :

·   Elle doit relier l’arrivée d’eau, de gaz, les conduites d’eau de la chaudière (départ et retour), la section du conducteur doit être au moins égal à la moitié de la section du conducteur de terre principal, entre 6 et 25 mm².

Contrôle du tableau électrique :

·   Le tableau électrique doit être soigné, avec les pictogrammes d’identification,  en fonction de son aspect, de la qualité du travail, de l’esthétique , on apprécie   la qualité de l’installateur…

Il faut réaliser :

·   Contrôle du repérage de l’ensemble des disjoncteurs de l’installation.

·   Contrôle du disjoncteur de branchement (500 mA) et de la section de câble en sortie.

·   Contrôle du nombre et du type de différentiels utilisés suivant la surface habitable et de leurs sensibilités.

·   Contrôle des disjoncteurs divisionnaires et de la section de câble en sortie.

·   Contrôle du nombre de circuits spécialisés, lave-linge, cuisson, four…

·   Contrôle du bornier de terre.

·   Contrôle du serrage des conducteurs.

·   Contrôle des s ections de fils ….

 

Contrôle du tableau de communication :

·   Contrôle de la liaison en 6 mm² de son bornier de terre.

·   Mise à la terre en 2.5 mm² du répartiteur télévision.

 

Contrôle des pièces d'habitation ................

Chambre/pièce principale :

·   Contrôle du nombre de prises de courant, TV, Téléphone.

·   Contrôle du nombre de luminaire et de la présence des DCL.

Salle d’eau :

·   Respect des volumes et du matériel utilisé et son IP, présence des liaisons équipotentielles locales, mise à la terre de l’ensemble des éléments métalliques, fenêtres, portes, tuyaux, radiateurs…Vérification de la section du conducteur, 2.5mm² et raccordé aux terres des autres appareillages.

 

Notions  fondamentales……….

La valeur efficace indique donc la "capacité" d’un signal alternatif à produire une puissance moyenne. Par exemple, une tension de 230V eff AC produit dans une même résistance (par exemple radiateur de chauffage électrique ou filament de lampe électrique) la même énergie calorifique (en valeur moyenne) qu'une tension de 230V continue

 La mesure de la puissance apparente monophasé est réalisée avec un voltmètre et un ampèremètre. Le voltmètre est raccordé en parallèle et l’ampèremètre en série sur le circuit à mesurer. Les valeurs issues permettent de définir la puissance apparente.

Soit  S = U.I en VA, Voltampères

JURITEC - CREATOR

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site